Le label « Végétal local »


Le label « Végétal local » est une marque valorisant la collecte, la multiplication et la distribution de matériel végétal issu de collecte en milieu naturel pour une utilisation dans leurs « Régions d’origine ». Créé à l’initiative de la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux, de l’Association Française Arbres Champêtres et Agroforesteries et de l’association Plante & Cité, ce label vise à garantir l’origine locale d’un végétal sauvage sur le marché. En effet, lorsqu’ils sont adaptés aux conditions locales, ces végétaux offrent de nombreux atouts. Ils permettent notamment de reconstituer des communautés végétales cohérentes et augmentent les chances de réussite de la plantation.

 

 

Les « Régions d’origine »Régions d'origine végétal local

L’application du label « Végétal local » repose sur une carte de 11 régions biogéographiques françaises (en métropole, Corse et chaque territoire d’outre mer). Ces régions, appelées Régions d’origine, présente des cortèges floristiques spécifiques. Ainsi, un végétal peut être labellisé uniquement pour la Région d’origine dont il provient. Cette région d’origine constitue ensuite la zone d’utilisation restreinte de ce végétal dans le cadre du label. La production et la multiplication des végétaux doit également avoir lieu dans la région d’origine du végétal lorsqu’il s’agit de plantes herbacées, d’arbrisseaux ou de vergers à graines d’arbres et d’arbustes. En revanche la production d’arbres et d’arbustes n’est pas soumise à cette obligation.

Afin de mettre en évidence d’éventuelles différenciations climatiques, pédologiques ou biogéographiques qui peuvent être présentes au sein même de ces Régions d’origine, des « unités naturelles » sont également parfois définies.

 

 

Application du label 

B17_carex acuta(2)

Les modalités de collecte, de production, de multiplication et de commercialisation des végétaux qui bénéficient du label « Végétal local » sont définies dans un référentiel technique associé à un règlement d’usage. Le référentiel technique présente la carte des différentes Régions d’origine puis donne les différentes règles concernant :

  • la collecte en milieu naturel (concernant la localisation des sites ou le nombre d’individus à prélever par exemples) ;
  • le mélange de lots de matériel végétal de la même espèce (par exemple, pour les arbres et les arbustes, il est nécessaire de collecter sur au moins 3 sites distincts et distants de 5 km) ;
  • la production et la multiplication des graines ;
  • la traçabilité, l’étiquetage et la commercialisation.

 

 

 

Les types de végétaux concernés

Cette marque s’applique à des végétaux issus de la collecte dans le milieu naturel et dont la provenance locale et la diversité génétique sont garanties. Ce label s’applique principalement à la collecte de graines pour réaliser une pépinière, mais peut également s’appliquer aux plants, bulbes, boutures ou autre matériel végétal. La constitution d’un parc à boutures peut également être concernée par ce label, dans le cas d’espèces dont la durée de vie de la graine rend la production à partir de celle-ci très difficile et aléatoire. Les salicacées (saules, peupliers) sont principalement concernées. Au vu des conditions particulières de récolte et de plantation des boutures, la constitution du parc à boutures fait l’objet d’une méthodologie adaptée dans le cadre du règlement du label « Végétal local ».

 

Sources :

Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux, 2014, Référentiel technique associé au Règlement d’usage de la marque collective simple « Végétal Local ». Edition du 07/11/14

Bruniau A.-S., 2015, Démarche nationale pour une production certifiée d’arbres et d’arbustes d’origine locale – Récolte et mise en culture des principales espèces.  AFAC Agroforesterie. 1e édition du 19/02/15