Diagnostic de l’invasion par la renouée du Japon en Haute-Savoie


Durant l’été 2015, CEVE est intervenu auprès d’une entreprise en aménagement du territoire qui réalise un éco-quartier sur une ZAC partiellement envahie par la renouée du Japon.

En vue de limiter la dispersion de la plante sur la zone au cours des travaux et si possible de l’éradiquer, un diagnostic a été réalisé pour évaluer la dynamique de colonisation de cette espèce, les risques associés et les mesures de gestion à mettre en place.


Une première phase de prospection de terrain
a permis de :

– Localiser l’ensemble des massifs de renouées du Japon présents sur la ZAC (relevés GPS) ;
– Mesurer la dimension des massifs et les volumes de terres contaminées par les rhizomes ;
– Evaluer leur état général et leur stade invasif ;
– Recenser les autres plantes invasives présentes sur la zone.

 

                                 Afin de réaliser un diagnostic de l'envahissement par la renouée du Japon, Audrey Demore réalise des mesures d'un massif vigoureux de renouée du Japon - CEVE    Emeline Jourdan réalise un diagnostic de l'envahissement par la renouée du Japon en Haute-Savoie

 

Grâces aux mesures réalisées, une cartographie sur plan sous SIG a été réalisée. Celle-ci localise précisément les différents massifs de renouées du Japon ainsi que les autres espèces invasives identifiées.

Cartographie plantes invasives CEVE

Cette étape permet d’avoir une vision globale de l’envahissement de la ZAC par la renouée du Japon.

Un diagnostic précis de cette colonisation a ainsi pu être établi. On peut noter des massifs à différents stades d’invasion, certains étant bien implantés et susceptibles de se propager et coloniser d’autres zones alentours.

 

Massif de renouée du Japon visiblement impacté par les fortes chaleurs estivales - CEVE Forte invasion par la renouée du Japon sur un parking CEVE Jeune pousse de renouée du Japon sur un muret de pierre dans un village de Haute-Savoie - CEVE

 

Des mesures pour éradiquer ou contrôler la plante ont ainsi été proposées pour chacun des massifs présents sur la zone, en tenant compte également du contexte alentours. Les coûts associés ont été calculés pour les différentes mesures proposées et une discussion finale a permis d’adapter ces solutions aux contraintes de l’entreprise.

 

Deux autres espèces de plantes invasives ont aussi été répertoriées lors de la prospection de terrain : le Buddleia de David (Buddleja davidii) et le Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia). Au vu de la probabilité de dispersion de ces plantes, des mesures de gestion ont également été préconisées.

                                Buddleia de David dans une haie en Haute-Savoie - CEVE              Robinier faux-acacia en Haute Savoie - Diagnostic de l'invasion par des espèces invasives - CEVE