Bilan du contrat de rivières Brévenne-Turdine


Dans le cadre d’une collaboration avec le Syndicat de Rivières Brévenne Turdine (SYRIBT) et l’Université Lumière Lyon 2, nous avons réalisé entre mai et juillet 2015 la phase 1 du bilan du contrat de rivières Brévenne-Turdine. Ce contrat a été mis en oeuvre en 2008 et s’est achevé fin 2014.

 

CEVE SYRIBT Lyon 2

 

  Qu’est-ce qu’un contrat de rivières ?

C’est un outil de gestion territoriale de l’eau qui a pour objectifs la réhabilitation et la valorisation des milieux aquatiques. Il définit un programme d’actions à l’échelle d’un bassin versant en fonction des enjeux et des objectifs fixés. Il est élaboré en concertation avec les différents acteurs locaux et partenaires dans le respect des réglementations en vigueur (directives européennes, Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin concerné, etc.)

 

Le contrat de rivières Brévenne-Turdine 2008-2014 comptait plusieurs objectifs. Il s’agissait notamment de reconquérir une bonne qualité des eaux, de réhabiliter et mettre en valeur les milieux aquatiques, d’améliorer la gestion du risque d’inondation et de mettre en oeuvre une gestion raisonnée et concertée de la ressource en eau sur le bassin versant. Au total, 87 actions diverses ont été inscrites dans ce contrat afin de répondre à ces objectifs.

A la fin du contrat de rivières, une étude bilan est réalisée afin d’évaluer les évolutions apportées par les actions du contrat ainsi que les réussites et les difficultés rencontrées, le tout dans une démarche prospective. Cette étude est constituée de 5 phases.

 

  La phase 1 du bilan du contrat de rivières Brévenne-Turdine 2008-2014

Après avoir rappelé l’historique de la démarche et les principaux objectifs et enjeux du contrat, la première phase consiste à dégager les caractéristiques du territoire étudié et à constater les évolutions survenues durant la période du contrat sur plusieurs thématiques : présentation géographique, contexte géologique et hydrogéologique, conditions d’alimentation en eaux potables et de traitement des eaux usées, disponibilités de la ressource en eau, dynamiques fluviales, usages de l’eau (agricoles et industriels notamment), qualité physico-chimique, hydrobiologique et physique des cours d’eau, présence d’ouvrages hydrauliques… Cette analyse constitue un référentiel nécessaire à la réflexion sur les orientations futures de la gestion du bassin versant.

Pour réaliser le diagnostic de l’évolution de ces thématiques, nous nous sommes appuyées sur les résultats de diverses études, sur les données publiques (réseaux de mesures, …) et sur un travail de terrain et de recherche réalisé en grande partie par les étudiants du Master COGEVAL’EAU de l’Université Lumière Lyon 2.

Nous avons également appuyé l’ensemble de cette étude par des réalisations cartographiques sous SIG.

 

SYRIBT

 

CEVE